Revêtements

Nous avons beaucoup parlé jusqu’à maintenant des règles de l’art de la mise en peinture et du DTU 59-1.

Reynaud peinture vous informe qu’il existe depuis mars 1998, un nouveau DTU (le 59-4) qui s’intitule « mise en œuvre des papiers peints et des revêtements Muraux ».

Comme tous les DTU il comporte une référence AFNOR NF P 74204.

Il comporte en première partie le cahier des clauses techniques (CCT) et en seconde, le cahier des clauses spéciales (CCS).

Sa présentation a été calquée sur celle du DTU 59-1, c’est-à-dire que l’introduction et le domaine d’application précisent la portée du document en rappelant quelques définitions de base et notamment celle de la classification des revêtements.

Celle-ci est établie à partir de la partie « technique » du revêtement, c’est-à-dire celle qui est en contact avec la colle, et non la partie «  esthétique », visible pour l’usager.

C’est donc la nature du dos, ou de l’envers du revêtement que l’on appelle le support qui sert à classer les revêtements muraux.

Attention, ne confondez pas le support de revêtement, qui fait partie du revêtement, et le subjectile qui est l’élément de construction qui reçoit le revêtement (le mur, la cloison la porte ….).

On retrouve ainsi sept familles de revêtement :

  • Famille 1 : supports tout papier (dos et face du revêtement en papier)
  • Famille 2 : supports papier (avec face vinyle, paille, minéraux)
  • Famille 3 : supports synthétiques (vinyle, mousse, enduction)
  • Famille 4 : supports tout textile (textile sur molleton, sur thibaude, aiguilleté à peindre) ….)
  • Famille 5 : supports minéraux (toile de verre, vinyle, PVC sur fibre de verre …)
  • Famille 6 : supports textiles (vinyle, daim, mylard sur textile …)
  • Famille 7 : autres supports (liège, coco, sisal …)

On retrouve ensuite 2 tableaux résument l’ensemble des techniques de pose :

Travaux préparatoires, travaux d’apprêt, et pose du revêtement (à joint vif, double coupe tendu …)

  • Tableau 1 : pour les fonds neufs
  • Tableau 2 pour les fonds déjà peints ou revêtus

Important

Comme dans le DTU 59-1, il est formellement interdit au prescripteur (client, Architect, bureau d’étude) s’il fait référence au DTU, de décrire les opérations de préparations et de pose.

 

Le prescripteur doit en revanche préciser les points suivants :

. Etat de finition exigé A, B, ou C

. Famille de revêtement, couleur …

. Le tout, en concordance avec les tableaux du DTU

 

La suite dans une prochaine fiche info.


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la CAPEB   |   Site référencé sur Bonjour Artisan Rénovation Service

Connexion